Rechargement

norma usa background - two hunters in hilly landscape

301.  Comment dois-je conserver ma poudre ?

Nous vous recommandons une pièce fraiche où la température est constante (entre 12 et 15°C) et dont l’humidité est de l’ordre de 50%. Les composants chimiques de la poudre commencent à se décomposer au bout d’environ 20 ans.

302. De quoi est composée la poudre ?

La poudre est composée à partir de la cellulose, elle-même obtenue à partir des graines de cotonnier. Ensuite, la nitration (mélange d’acide nitrique et sulfurique) ajoute de l’oxygène à la cellulose. Enfin, afin que la poudre s’enflamme de manière idéale, les grains de poudre (qui sont de tailles différentes) sont traités avec divers produits chimiques. (Voir manuel Norma page 88-121)

303. Est-il nécessaire d’utiliser des amorces de type magnum pour des munitions gros calibres ?

L’important c’est d’avoir un allumage rapide avec une quantité suffisante de poudre. Plus la surface de la poudre utilisée est traitée, plus sa quantité est importante et plus son inflammation est difficile. Une amorce magnum est requise pour les charges de poudre supérieures à 5g, mais peut également être utilisée pour des charges moins importantes.

304. Où puis-je trouver des informations sur le rechargement ?

Notre manuel de rechargement contient des instructions et des données de rechargement simples à utiliser. Si vous souhaitez trouver d’autres informations sur les techniques et le matériel, différents ouvrages (souvent en Anglais) sont disponibles sur internet. De plus, les magazines de tir proposent de temps en temps des articles sur ce sujet.

305. Pourquoi ne peut-on pas utiliser tous les types de projectile dans une arme en particulier ?

Les projectiles courts (légers) ont moins besoin de longueur de canon pour arriver à une stabilité gyroscopique. Chaque projectile a un taux de rotation qui est prévu pour un  poids particulier. Les problèmes surviennent lorsque vous utilisez des balles longues (lourdes) et que le taux de rotation n’est pas assez élevé pour stabiliser correctement le projectile.

Par exemple : Le 308Win a un pas de rotation de 12 pouces. Toutes les balles jusqu’à environ 12g sont adaptées. Au-delà de ce poids, il peut en résulter une trajectoire de balle ovale et une réduction de la vitesse. Les projectiles plus légers vont avoir une rotation plus importante que nécessaire, ce qui n’a quasiment aucune incidence/importance.

306. Où puis-je acheter du matériel pour recharger ?

Les plus grands fournisseurs de matériel de tir possèdent généralement un large choix d’équipements. Ce choix est encore plus grand sur internet, mais vous devez savoir exactement ce dont vous avez besoin. Il est tout d’abord préférable de vous familiariser avec les méthodes de rechargement et avec le matériel nécessaire. Si possible, demandez à un ami de vous montrer les différentes étapes.

307. Quelle est l’énergie nécessaire à la mise à feu d’une amorce ?

Répondre à cette question n’est pas évident, car cela dépend beaucoup de la rapidité avec laquelle frappe le percuteur. Selon les critères militaires, laisser tomber une bille d’acier d’une certaine hauteur devrait allumer presque toutes les amorces. Il y a d’autres règles stipulant que d’une hauteur moins importante, aucune ne devrait se déclencher.

308. Est-ce que Norma possède des instructions pour le rechargement ?

Nous vous les offrons, sous la forme d’un manuel de rechargement, sur le web et dans l'app.

309. Puis-je utiliser différentes amorces sans aucun problème?

Toutes les amorces sont susceptibles d’êtres utilisées, mais il est déconseillé d’utiliser différents types d’amorces. Si vous utilisez une autre amorce, le point d’impact pourrait changer. La vitesse peut varier de 10m/s et les pressions peuvent changer en fonction de l’amorce utilisée. Les amorces sont également susceptibles d’avoir un effet sur les vibrations du canon et donc sur la précision.

310. Pourquoi la trajectoire de vol de la balle ne correspond pas à la table de donnée ?

Avant de faire une véritable comparaison, les conditions du test doivent êtres exactement les mêmes. La position, et l’angle de tir doivent êtres identiques, pour par exemple être sûr que la raison des différences de précision ne soit pas liée à un autre facteur que la trajectoire de vol du projectile.

Une des raisons peut être une différence de vitesse. Tous les fabricants mesurent la pression et les vitesses des canons, ce qui correspond virtuellement aux normes minimum pour la chambre et également pour les canons.Cela est fait pour des raisons de sécurité. Les armuriers essayent également d’éviter des problèmes liés à des surpressions en prenant en compte une tolérance supplémentaire dans leurs réglages. Si ces réglages sont inférieurs à ceux des fabricants de munition, il y aura de moindres pressions et de moindres vitesses.

Des canons courts ou naturellement usés peuvent également entrainer une baisse de la vitesse. Selon toute probabilité, il y a des fabricants qui déterminent les coefficients balistique de leurs projectile par des calcules et non par des mesures sur des tirs de test. Si le coefficient balistique utilisé pour les calculs est gonflé (exemple 0.45 au lieu de 0.38) la trajectoire de vol du projectile obtenue sera plus plate qu’elle ne le sera dans la réalité. 

311. De quoi est composé une amorce ?

La recette est composée traditionnellement de : nitrate de baryum, dstyphnate de plomb, siliciure de calcium, dioxyde de plomb, sulfure d’antimoine et de tétrazène.

Une amorce contient généralement également un composé d’amorçage d’environ 30 milligrammes.